Décoration plante 1 Décoration plante 2
Les causes d’un mauvais transit intestinal chez l’enfant cover

Les causes d’un mauvais transit intestinal chez l’enfant

elancelot

12.06.2023

Les troubles du transit intestinal sont très fréquents chez l’enfant. Avant de parler de ces troubles, commençons par essayer de comprendre comment fonctionne le transit intestinal.

Le transit intestinal consiste en la progression des aliments digérés, depuis l’estomac jusqu’à leur expulsion par les selles. En d’autres termes, il s’agit du travail effectué par l’intestin grêle et le colon pour acheminer le contenu de l’estomac vers le rectum, où il est éliminé sous forme de selles.

Le transit intestinal est étroitement lié à la digestion qui, elle, se passe dans l’estomac.

Pour comprendre un peu mieux le fonctionnement du système digestif, nous allons devoir aborder quelques notions d’anatomie. Rassurez-vous, ce ne sera pas long !

Décoration plante 1
Décoration plante 2
  • 1 – Les aliments que nous consommons rentrent dans notre organisme par la bouche. Ils y sont alors mastiqués par les dents et commencent leur transformation progressive grâce à des enzymes contenues dans la salive.
  • 2- Les mouvements de la langue poussent les aliments (appelé bol alimentaire à partir de cette étape) dans l’œsophage qui les envoie dans l’estomac, en se contractant.
  • 3- Dans l’estomac, le bol alimentaire est réduit en bouillie grâce aux sucs digestifs. Il y reste quelques heures avant de poursuivre son chemin dans …
  • 4- l’intestin grêle où les nutriments sont extraits pour rejoindre la circulation sanguine et alimenter notre corps.
  • 5- Les déchets quant à eux deviennent les selles et poursuivent leur chemin dans le gros intestin.
  • 6- Les selles passent alors dans le rectum. Le besoin d’aller à la selle est alors perçu par notre cerveau.
  • 7- Et nous allons pouvoir nous rapprocher des toilettes pour évacuer les selles par l’anus.

La Constipation

La constipation correspond à un ralentissement du transit intestinal associé, ou non, à une difficulté à évacuer les selles. La constipation n’est pas une maladie, c’est un symptôme.

Elle est fréquente chez l’enfant et peut avoir différentes origines et des formes variées.

On peut définir 3 grands types de constipation, selon l’organe concerné. C’est là que vous allez apprécier le rappel anatomique fait plus haut !

  • Constipation distale d’origine anale

Plus de la moitié des enfants constipés sont porteurs de ce que l’on appelle un “asynchronisme abdomino-périnéal”, c’est-à-dire qu’ils contractent leur anus au moment de la défécation, empêchant ainsi l’élimination des selles.

En clair, les selles ont bien été produites, elles sont arrivées dans le rectum, le rectum a envoyé un message au cerveau pour rendre consciente la sensation de besoin et les selles tendent à être évacuée par l’anus. Malheureusement, la “porte” est fermée. Les muscles de l’anus se contractent alors qu’à cette étape de la défécation, ils devraient être relâchés.

  • Constipation distale d’origine rectale

Lorsque tout fonctionne correctement, en arrivant dans le rectum les selles provoquent un étirement de ses parois, qui informe le cerveau du besoin d’aller à la selle.

Il arrive que la “sensibilité” à l’étirement du rectum soit faible, limitant l’envoi de l’information au cerveau. Les selles vont alors s’accumuler dans le rectum. Ce dernier se distend de plus en plus et devient de moins en moins sensible… et c’est un cercle vicieux qui s’installe.

Il faudra ainsi attendre l’arrivée d’une nouvelle selle dans le rectum pour que votre enfant ressente la sensation de besoin, alors que son rectum est pourtant déjà rempli. L’augmentation du volume à évacuer fait que le passage à la selle va être laborieux, voir douloureux, avec éventuellement une appréhension pour l’enfant

  • Parfois les causes restent inconnues. On parle alors de constipation idiopathique.

Il peut alors être judicieux de chercher dans les habitudes de vie de votre enfant ce qui pourrait entrainer une constipation.

 

S’agit-il de causes alimentaires ?

Sachez qu’une alimentation pauvre en fibres ou en eau peut entraîner une constipation passagère :

Les fibres ont pour intérêt de retenir l’eau dans les intestins, d’augmenter le volume des selles, d’accélérer le transit et de stimuler les contractions de l’intestin.

La consommation d’eau joue également son rôle puisqu’une hydratation insuffisante entraine des selles “sèches” et dures, qui ont du mal à progresser et à être évacuées.

Des changements alimentaires peuvent également entraîner une constipation passagère : diversification alimentaire, vacances avec une alimentation différente… Tout le monde n’a pas la même sensibilité à ces changements d’habitudes mais ils peuvent avoir leur importance.

 

Des causes “environnementales” :

Votre enfant est très sensible à son environnement et à son cadre de vie. Chez certains, il peut arriver que des changements viennent perturber son équilibre physique et parfois alors son transit.

Ainsi, les situations suivantes peuvent entrainer une constipation :

  • Un stress ou un changement dans le mode de vie

Une angoisse familiale importante

  • L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille
  • Dans certains cas, rares, traumatismes

 

Des causes “comportementales et développementales”

L’acquisition de la propreté est une période charnière pour l’enfant, durant laquelle les épisodes de constipation sont fréquents.

Cela peut s’expliquer par un apprentissage de la propreté difficile ou trop précoce par exemple.

Votre enfant peut également avoir peur d’aller à la selle : peur de la “perte”, peur d’avoir mal, peur imaginaire ou réelle.

L’entrée à l’école peut être responsable de ce que l’on appelle une « constipation sociale »

Votre enfant peut, par exemple, se retenir à cause d’un manque d’intimité, de l’absence de papier ou d’une hygiène insuffisante dans les toilettes, ou alors parce qu’il est trop occupé à jouer.

Il peut également avoir une mauvaise position aux toilettes, ce qui ne permet pas le relâchement optimal du périnée et donc l’évacuation des selles.

La Diarrhée

Contrairement à la constipation, la diarrhée correspond à un transit trop rapide.

La diarrhée est elle aussi un symptôme, pas une maladie. Elle se caractérise par une augmentation de la fréquence et/ou de l’abondance des selles, qui peuvent être liquides.

Pour la prise en charge que cela impliquera, il est important de différencier

 

Les « vraies » diarrhées, avec plusieurs causes possibles :

  • une intoxication alimentaire due à une bactérie (comme E. coli, Salmonella, Campylobacter ou Shigella) ou à un parasite (comme Giardia)
  • un virus comme le rotavirus
  • une prise d’antibiotiques entraînant un déséquilibre du microbiote intestinal
  • des intolérances ou allergies alimentaires à certains aliments (gluten, lactose, édulcorants, etc.)

 

Les « fausses » diarrhées

Elles peuvent être dues à une poussée dentaire, une otite ou encore une modification passagère de l’alimentation du bébé. Dans ce cas, la fréquence des selles ne sera pas particulièrement impactée et la diarrhée ne durera généralement pas plus de 24h. Certains enfants seront plus sujets que d’autres à ce type de diarrhée « réactionnelle ».

Vous savez désormais (presque) tout sur les troubles du transit de l’enfant.

Il existe d’autres troubles digestifs qui peuvent également gêner et être inconfortables pour votre bébé (régurgitations, ballonnements, etc.). Il s’agit ici d’anomalies survenant au niveau de l’estomac, ainsi d’ordre plutôt digestif qu’intestinal.

 

Pour en savoir plus sur ces désordres, nous vous invitons à consulter les articles suivants :

Troubles digestifs : quand s’inquiéter ? Emmanuelle, IDE puéricultrice – Eveil & Conseil.

Troubles digestifs : comment réagir ? Emmanuelle, IDE puéricultrice – Eveil & Conseil

Nous nous engageons à ce que les plantes entrant dans la composition de leurs produits soient cultivées et récoltées par des agriculteurs engagés dans une démarche de qualité et de respect de l’environnement.

  • Fabriqué en France
  • D'origine naturelle
  • Formulé pour les enfants
  • Agriculture biologique
  • Cosmétique charte cosmebio